Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/06/2019

Franchir la porte

Tout homme ou toute femme, à un moment où à un autre de sa vie, connaît l'aspiration à franchir la porte du moi et à flotter dans cet espace inconnu qu’est l’absence de sa personne. Mais dans le même temps, il s’accroche à sa personnalité, parce qu’elle ne lui convient pas et qu’il désire, consciemment ou inconsciemment, en changer.

Instant de souffrance aiguë, mais nécessaire pour progresser sur le chemin de la vie. Certains ne peuvent le supporter et s’enfoncent dans la dépression ou l’addiction. D’autres persistent dans leur erreur, considèrent qu’ils n’ont rien à changer en eux et que ce qu’ils vivent est dû aux circonstances et aux faits des autres. Certains tentent la démarche de s’interroger sur eux-mêmes, mais restent bloqués par leur moi qui prend toute la place et qui l’empêche de voir au-delà de celui-ci. Enfin quelques-uns, à force d’attentions sur eux-mêmes, entrevoient la porte et la laissent s’ouvrir dans leurs moments de méditation qui va les transformer profondément. Encore faut-il qu’ils aient le courage de persévérer.

Que se passe-t-il en eux ? Comment empêcher les pensées d’affluer dans leur conscience et de les distraire de la tâche qu’ils se sont fixée ? Peut-être serait-il plus simple de substituer ces pensées encombrantes par d’autres moins bloquantes ? L’expérience de leurs prédécesseurs est alors utile : se concentrer sur la respiration, se regarder et se sentir respirer. Simple et efficace, oui, mais est-ce si facile à pratiquer ? Enfermé en lui-même, l’esprit, avec le corps, a du mal à se calmer. Il faut revenir à la tâche à chaque instant, ne pas se laisser distraire, s’alléger du poids de l’habitude et ne pas se décourager.

À un moment ou un autre, délicatement, vient le moment où la porte s’entrouvre. Vous flottez un instant hors de vous-mêmes sans en être conscient, vous vous êtes allégé de votre moi et vous sentez bien, ne serait-ce qu’une seconde. Le noir de vos pensées s’éclaircit, un voile de blancheur apparaît, la lumière est visible derrière la porte.

Il vous faudra de nombreuses autres tentatives pour avancer sur le chemin, mais au moins, vous aurez entrevu la porte et saurez qu’il existe autre chose derrière. Alors commence le voyage en esprit. Une autre vie est là. À vous d’en faire connaissance !

21/05/2019

Plénitude

 

La sagesse est d'exiger beaucoup de soi et peu des autres.

Alors vient la plénitude.

 

02/05/2019

Maîtriser le monde

Le savoir sur le monde est indispensable aux enfants pour progresser, il faut donc leur imposer un système de pensée pour connaître le monde.

Mais il importe ensuite d'aider les autres à trouver en eux-mêmes une démarche de recherche pour qu'ils avancent personnellement dans la maîtrise du monde tout en sachant qu'ils ne pourront jamais le maîtriser totalement.

30/04/2019

Maxime

Faire taire en nous le désir pour que grandisse l'amour.

Ne pas faire de l'amour un globe de verre dans lequel la plupart finisse par se déchirer, mais dans l'amour des autres et du monde puiser la force vitale du nôtre.

28/04/2019

La connaissance

Co-naissance : naissance d'un lien inaltérable entre deux, c'est-à-dire entre l'objet (ou l'idée) et le moi.

Ainsi, la connaissance ne peut venir que d'une expérience vécue et ressentie et non d'une accumulation de savoir. Il y a un abîme entre le savoir et la connaissance. Celle-ci implique la conscience de soi par rapport au tout.

Connaître, c'est s'éveiller à la réalité universelle. Cela implique la compréhension, ce que le savoir, le plus souvent, n'implique pas (j'entends par compréhension une assimilation de l'objet ou de l'idée par l'être).

22/04/2019

Humilité

 

Pratique ton art en toute humilité.
Ne cherche pas les trucs pour impressionner le monde.
Laisse couler de tes doigts la fièvre qui t’habite.
Ignore-toi toi-même
Et tu dévoileras celui qui t’habite au plus profond de toi.

 

18/04/2019

Vide

 

Faire en soi le vide pour le combler des autres.
Plus exactement, l'amour consiste à faire le vide de soi en soi.
Le mouvement de l’âme est le même que celui qu’exige la musique :
Un vide où résonnent les notes devenues sensibles.

19/03/2019

Sentence

 

Si chacun, au même instant,

Pouvait s’ensevelir dans la contemplation du Tout,

Ce serait l’éternité ou l’explosion du monde.

 

16/03/2019

Maxime

 

La vie est bien un combat,

mais c'est un combat contre soi-même.

En se combattant soi-même,

la tension avec les autres s'élimine.

 

13/03/2019

Souffrance

 

Faire de la souffrance une source de sensations nouvelles enrichissant notre connaissance.

La souffrance peut devenir une délivrance de soi,
un moment de répit qui nous tourne vers les autres.

 

06/03/2019

L'imagination

 

L’imagination dépasse la réalité
Et déplace sa trajectoire
Mais elle laisse toujours un goût amer
A celui qui s’y laisse prendre

 

©  Loup Francart

02/03/2019

Solitude morale

Solitude morale : absence de certitude d’être.

Cette solitude ne disparaît que lorsqu’un autre nous écoute et prend garde à notre personne.

C’est pourquoi l’homme a besoin d’une femme et la femme d’un homme ou, à défaut, d’un ami. L’un écoute l’autre et incarne tout ce qu’il n’a pas.

 

25/02/2019

Contemplation

 

Contemplation :

état suprême d'être qui, pour celui qui le vit,

abolit l'espace et le temps, le bien et le mal.

Vivre au-delà.

 

01/02/2019

Sentence

 

Dessèchement de la solitude lorsqu’elle n’est tournée que vers la connaissance.

L’esprit en vient à ne plus se satisfaire que de mots, c’est-à-dire de rien.

 

29/01/2019

Mesure

 

Souffrance, moteur de l’âme humaine.

Qui n’a jamais souffert n’a pas d’âme.

On ne peut se mesure que par la souffrance et l’effort.

Entre ces deux pôles doit se tendre l’arc de la volonté.

 

24/01/2019

Un instant

Instant subtil et fragile
Que ce passage du brouhaha
Au silence intérieur

13-06-05 Gouttes VD.JPG

C’est un flash de compréhension
Inaccessible au moi
Qui tourne dans la tête
Comme une lune indestructible

Certes il a ce désir tendre
Du silence inespéré
Mais celui-ci ne vient qu’à son heure
Espérée, sans qu’on la choisisse

Il regarde en lui
Il s’efforce de nager à contre-courant
Il tente de bloquer
Cet être qui le domine

D’un coup les défenses tombent
Décollage imperceptible
Les roues quittent le sol
Il largue ce moi encombrant

Etat d’apesanteur, consolant
Des efforts entrepris vainement
Il passe à travers lui
Et ne rencontre rien

Mais ce rien devient tout
Et même plus encore :
Un matelas d’air frais
Qui porte l’espérance

Le noir de la conscience
Devient l’éclair de la lumière
Un flash intérieur qui survient
Sans que l’on puisse le prédire

Son carburant est l’absence
Devenue présence inconnue
A conserver les mains en coupe
Sans le moindre courant d’air

Il vole dans un azur infini
Franchit les collines
Atteint ce lieu indéfini
Qui s’ouvre sur le néant

Et ce néant devient le tout
Qui pénètre le cœur
Et rend la transparence
A ce moi qui n’est plus

Il est
En pleine conscience
Hors de toute connaissance
En plénitude du soi

22/01/2019

Vivre dans le présent

 

Vivre dans le présent et la peine de chaque jour et savoir puiser au-delà de ces peines la joie.

Cela s'apprend comme on apprend à lire.

Ouvrir les yeux sur le présent,

c'est déjà accepter l'idée de la joie.

 

17/01/2019

Passions

 

Les passions sont cause de la frugalité du temps.
Sans passion, une heure pourrait être une minute ou une année.
Renoncer à s’attacher aux choses plutôt qu'à se rattacher au connu !

 

14/01/2019

Paradoxe

 

Voir et entendre : la vue et l'ouïe sont les sens de la contemplation.

Mais ils sont plus développés chez l'animal que chez l'homme.

Qu'en conclure ?

 

 

07/01/2019

Maxime

 

Dessèchement de la solitude lorsqu'elle n'est tournée que vers la connaissance. L'esprit en vient à ne plus se satisfaire que de mots, c'est-à-dire de rien.

 

03/01/2019

Mystère de l'incarnation

 

L'incarnation est l'association des extrêmes,

l'infini et le fini confondus,

l'éternel et le mortel,

comme une preuve de la non-ambiguïté de l'esprit et du corps

dans la notion de personne.

Tendre à l'union des incompatibilités apparentes.

 

28/12/2018

Enfants

 

Pourquoi est-on à la fois intrigué et émerveillé devant les enfants ?

Ils représentent le mystère de la vie humaine. On y retrouve l’homme à l’état originel, encore vierge des incidents de la vie.

 

12/12/2018

Paradoxe

 

Paradoxe de la sainteté :

elle apporte une insatisfaction de soi de plus en plus grande

et elle comble l'homme de la présence de Dieu

parce que cet amour est indifférent aux fautes.

 

06/12/2018

Maxime

 

La véritable contemplation doit se prolonger dans l'action

comme le fait le jardinier en cultivant son jardin

 

02/12/2018

Imagination

Imagination périlleuse du rêve qui navigue entre la veille et le sommeil. Le souvenir en reste plus fidèle, comme un parfum d’amateur que l’on traine avec soi tout le jour, après avoir entrouvert une porte défendue et vu ce qui dépasse l’imagination ordinaire.

Ne pas s’abandonner à de tels délices, mais au contraire refréner tout excès d’imagination en dehors de l’imagination créatrice. Tourner son imagination vers la réalité et y englober l’univers entier jusque à faire soi les autres.

 

24/11/2018

Changement

 

Il est vain de vouloir changer les choses, car l’homme a horreur du changement. Transformer le monde progressivement sans que les gens en prennent conscience et sans que cette transformation leur semble venir de lui.

 

14/11/2018

Sentence

 

Ce qui perd l’homme, c’est cet immense orgueil

qui lui fait croire que parce qu’il pense, il est, face au reste.

 

06/11/2018

Maxime

 

La création est le propre de l’homme :

Créé, tu deviens créateur, pour le meilleur ou le pire.

 

20/10/2018

Créer

Il y a deux manières de créer : soit créer pour être remarqué et prétendre à devenir remarquable, soit créer pour agrandir, améliorer le monde physique (la matière) ou psychique (la noosphère) selon une vision humaniste.

La création ne crée pas ex nihilo, elle procède du connu vers l’inconnu. Elle est un agencement nouveau des idées, des concepts, des faits qui déclenche en certains une nouvelle vision qui devient créative. Elle agrandit l’espace de l’homme, qu’il soit physique ou psychique, sans toutefois créer un autre espace.

Maquiller l’absence de créativité en imitant les créateurs n’est cependant pas vénal si cela conduit à une véritable création. Ce n'est qu'un apprentissage indispensable.

Persévérez et vous serez récompensé.

14/10/2018

Foule

 

On ne convainc pas une foule avec un raisonnement,

mais avec des images contenues dans des mots.