Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2022

L'inconnu

 

Pyrcar VD carré N&B.jpg

 

Es-tu l’inconnu ?

Oui, j’aime ta liberté

Viens et tente

29/12/2021

Mandala

 

15-05-04 Mandala 3.jpg

Reviens et part

perd-toi dans cet inconnu

jusqu'au point central

05/11/2021

Rondeur 5

 

15-10-13 Rondeur 5.jpg

Quel assemblage

L'hétéroclisme paye

mais où mène-t-il ?

03/11/2021

Rondeur 4

escalier,curiosité,sens

un réel diamant

qui peu à peu, s'appauvrit

et devient terne

31/10/2021

Rondeur

escalier,curiosité,sens

Un monde fermé

Chaque marche est un effort

et rien n'en ressort

 

12/04/2021

Dévoilement

21-04-12 Sauvegarde_de_12-06-05 E36 cercles.jpg

En pénétration

jusqu'au plus profond de toi

l'âme se dévoile

22/03/2021

Parallèles et profondeur

 

12-06-24 Flots2.jpg

Je l’ai rêvé

Je l’ai fait

J’en rêve

 

Entre deux...

13/03/2021

Glissement

 

21-03-13 Sauvegarde_de_Glissement2 CL.jpg

Descente en soi-même

Un désir évanoui

Absence du moi

27/02/2021

Multivers

Mobuniv4.jpg

 

Est-il possible…
Oui, est-il possible que l’univers ne soit pas unique ?
Notre univers qui contient toute la matière
Et donc, par définition, le tout
Serait-il un parmi d’autres de matière différente ?

Mieux même, ces univers autres interpénètreraient
Le nôtre, lui causant des perturbations
Comme le papillon réorientant la trajectoire d’une tempête
Le souffle d’une femme sur votre joue
Déchaînerait-il de semblables perturbations 
Dans votre univers intérieur et unique

Oui. Sûrement. Quel tremblement !
Ce soupir mêlé au vôtre n’introduit-il pas 
Une tempête intérieure bouleversante ?
Et c’est ce coup de tonnerre dans votre monde
Qui vous fait dresser l’oreille vers l’espace

Aussi loin que le permettent votre vue et votre ouïe
Vous ne voyez rien, vous n’entendez rien
Mais vous ressentez dans vos entrailles
Cette révolution inhabituelle et chaude
Bouillie d’émotions et de sensations

Ah, quel malheur et quel bonheur
Que ce tremblement de terre
Que l’amour met en nous comme une semence
D’une vie meilleure et plus large 

 

14/01/2021

Peinture

IMG_1861.JPG

En préparation

formes apparaissant

la clarté en jeu

13/01/2021

Rêve d'automne

 

IMG_1827.JPG

Fumée du diable,

c'est mieux que l'herbe viable,

de Castaneda.

 

30/12/2020

Enigme

 

20-12-29 (13-01-07) Enfermement 146x97.jpg

Comme deux ne font qu'un

puissance supérieure

Un fait-il Zéro ?

Du Rien naît le Tout...

 

24/12/2020

Fuite (pictoème)

 

20-12-23 Triercacolés 80x60.jpg

Déconstruit, il va

et prend le parti de fuir

Changement de plan ?

 

06/12/2020

Vie

20-12-06 Tourbillon.jpg

Seul le mouvement

produit l'espace et le temps

et crée le cosmos

 

Le souffle vivant

étire sa puissance

et la vie jaillit

 

L'envol, titre d'un prochain livre, à paraître en 2021.

01/12/2020

Lac d'Annecy

 

Lac d'Annecy2.JPG

Aspire aux sources

coule-toi dans la lumière

Évapore-toi !

 

19/09/2020

Embrasement

IMG_1620.JPG

Le feu envahissait la colline
Et pourtant l’air n’était pas surchauffé
C’était une après-midi d’automne
Aux poussées de brise froide
Sous des nuées chargés de noir
Personne n’imaginait un soudain embrasement
Un tel cri vers l’azur surchargé
Une telle suffocation de la verdoyance
L’irréel atteignait l’inimaginable
Les portes de l’enfer ouvertes sur l’horizon
Transmettaient l’onde des fins dernières
Contemplant une fois encore, involontairement
La fraicheur exquise et fragile
Des bois ceinturant ces lieux perdus
La matière s’épuise dans son souffle puissant
L’espace se réduit à la suffocation
Le temps s’arrête, figé d’horreur

IMG_1623.JPG

S’écoulent cependant les secondes
Sans crépitements ni cris de sauve-qui-peut
Le calme règne encore sur la planète
Ce n’est que sa majesté le soleil
Qui se couche avec délectation
Faisant durer son plaisir
Avant de fermer ses paupières
Et de laisser aller ses vapeurs
Au loin derrière les bois et les eaux
Au delà, l’homme contemple l’illumination
Les yeux bordés de larmes et de tendresse
Remerciant le monde et son créateur
De ce coucher du jour et du mystère de la vie

IMG_1626.JPG

27/07/2020

Pictoème

 

20-07-27 Au fil du temps.jpg

Au fil du temps

au temps du fil

L'écho du passé

 

 

22/07/2020

L'envol

20-07-22 (13-04-09 Symétries) Mouvement2.jpg

Où es-tu, toi, l’inconnu ?
Ce pincement au cœur
Est celui de toujours
Aux moments de détresse
Un arrêt du cœur
Un bruissement de la pensée
Le noir de l’absence
Le rouge de l’épouvante
Le jaune de la désolation
Le vert de la quiétude
Le bleu des regrets
Le pourpre de l’affolement
L’incolore du néant
Tout ce que j’ai aimé
Est perdu jusqu'à cette douleur
Qui me berce les entrailles
Et m’empêche de prendre mon élan
En sautant la barrière
Pour plonger dans l’après
Qui n’est probablement qu’un avant
En absence de présent
J’ai percé l’espace
J’achève le temps
L’envol devient mon mode d’existence
Jusqu’au dernier atome

Je travaille sur le prochain livre qui parle de la quête de Dieu. Mais c'est une longue histoire. Il ne se laisse pas ligoter au pilori de l'information.

©  Loup Francart

01/07/2020

Embaumement

 

20-07-01 Couchantjpg.jpg

Nu, mortellement

auréolé de gloire

il fut embaumé

 

27/06/2020

Zen

 

17-08-24 Lui.jpg

Au coeur de lui-même

au lieu de sa solitude

l'absence de conflits

16/06/2020

Fleurs dans un pré

 

20-06-16 Vrille.jpg

Nuit : pas de couleurs

Juste un parterre sous les pieds

Émerveillement !

 

30/03/2020

Sombre

 

20-03-20 IMG_1460.JPG

La barbe fournie

humant la folie marine

voyait-il le ciel ?

07/03/2020

Autre vision

Le ver de terre voit

La forêt de séquoias

Que voit-on d'en haut ?

 

1-15-04-10 Fractal 1.jpg

 

 

 

04/03/2020

Tableau d'Auguste Haessler

oeuvre d'Auguste Haessler.jpg

L’inconnue dérive et marche sur les flots, écarquillant les yeux.
Le marécage s’enhardit, il boutonne ses maigres fleurs.
Le scorbut déverse sa rancœur, la fièvre saigne les pentes escarpées.
Le volcan lave ses blessures, criant de froid en enflammant le reflux.

Elle s’avance cachée, les yeux baissés, sereine,
à mi-chemin entre l’imaginaire et une réalité éphémère,
enfouie dans l’onde calme d’un jour d’été,
évanescente devant les forces de la nature.

©  Loup Francart

 

16/02/2020

Rouge et blanc

 

Au fond de toi, le rouge

20-02-11 Trou flamboyant.jpg

Rien ne te trouble
Il est bien là, le trou de l’épingle
Rond parfait, blanc sur le rouge
Un trou dans le ciel, perçant
Comme le cri de l’alouette

Rien ne bouge en toi
Tu es là, debout sur la tranche
Humant l’air chargé de rêves
Qui siffle au travers de l’ouverture
Mais ne dévoile aucun de ses projets
Immobile, la campagne s’ouvre
En deçà du rouge pourpre
Mais le point blanc échappe
A ton attention exacerbée
Les sons clairs du feuillage
Renforcent ton impression

Rien ne t’étonne, malgré tes craintes
Tu aimes ce moment intense
Où l’éternité s’éprend de toi
Et s’incline à tes pieds
Tu t’oublies et deviens nuage
Les membres enlacés de lauriers
Les oreilles encapuchonnées de vert

Rien… Je ne vois plus rien
Je passe à travers l’anneau
L’air est si pur qu’il n’est plus
Je suis la transparence

Mais, suis-je encore ?

©  Loup Francart

12/02/2020

Belle

 

Mais qu’elle est belle

dans ce mouvement serré

va au paradis…

 

20-02-11 Belle.jpg

©  Loup Francart

04/02/2020

Chine (pictaïku)

Chine impériale :

derrière tes murs de papier,

quel virus t'atteint ?

 

20-02-04 Languettes.jpg

28/01/2020

Eolien

 

IMG_7908.JPG

 

Une éternité

mais le mouvement est là

et nargue l'instant

©  Loup Francart

24/01/2020

Quand (pictaïku)

Quand les corps s’ouvrent

Et montrent leur intérieur

Glisses-tu un œil ?

 

1-12-10-13 Carcarre 6.jpg

©  Loup Francart

 

 

 

 

21/01/2020

La vie

La vie… Rage d’exister…
Elle se diffuse, envahissante
Elle monte vers la liberté
Sans désir d’égalité
Au-delà de l’espace
Le temps s'échappe
La pulsion s’empare de l’être
Pour un moment seulement
Mais quelle promesse d’éternité

 

Arbre Moune.JPG

©  Loup Francart