Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/12/2018

Lecteur

Il est mort celui qui te lisait
Tes mots se sont envolés
Plus rien ne t’attache
A ce lieu et ce moment
Les yeux sur eux-mêmes
Ils errent en désolation

Parfois l’un d’eux s’exclame :
« Seigneur, rends nous l’homme
Qui apporte la lumière
Venant d’un autre lieu
Fais renaître l’instant
Où l’épée fut brisée
Qu’aucune colère ou vengeance
N’apparaissent au-delà
Seule la grâce divine
Peut tendre à la perfection
Alors, viens et éblouis-nous ! »

Mais celui-ci ne dit mot
Il me ferme la bouche
Et étrangle en moi
Toute manifestation

C’est pourquoi je suis là devant vous
Les yeux ouverts
Cherchant toujours la vérité
Condamné à mourir
Comme le lecteur des mots
Et du rêve...

 ©  Loup Francart

Écrire un commentaire