Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/07/2017

Le vide

Un vide si attirant
Et si plein de tendresse

Un vide que rien n’habite
Et si plein d’éternité

Un vide qui te gaze tendrement
Et te dénude avec bonheur

Un vide qui emplit tout
Et que rien ne peut combler

Un vide qui serre le cœur
Et l’oblige à s’ouvrir

Un vide qui fait du plein
Un désert d’intelligence

Un vide qui te secoue les tripes
Et t’engage au-delà du réel

Un vide que seul un plongeon
De ton personnage peut abreuver

Un vide qui envahit ton être
Et te promène dans l’univers

Un vide qui devient toi
Et un autre toi-même

Un vide que je bénis
Parce qu’il m’oublie

Un vide entrevu un jour
Et jamais oublié

Aurais-je trouvé, au-delà de l’espace et du temps
Le mystère des origines et, peut-être, de la fin ?

©  Loup Francart

Écrire un commentaire