Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/08/2017

L 'homme sans ombre (11)

Le lendemain, Noémie et Lauranne, qui travaillaient dans le même quartier, se retrouvèrent pour déjeuner. Elles avaient pris cette habitude en s’installant toutes les semaines dans un même petit bistrot où les desserts étaient succulents.

– Nous avons tout de même avancé, dit d’emblée Lauranne. Nous savons d’où vient son intérêt pour les phénomènes que l’on a constatés. Est-ce l’entière vérité, probablement pas. Mais ce qui est sûr, c’est que cela à voir avec la méditation ou, au moins, une autre forme de pensée que la pensée ordinaire.

– Tu me fais peur en disant cela. On ne croirait pas que tu parles de mon fiancé. Je n’aurai jamais soupçonné cette attirance pour cette forme de culture tout à fait contraire à nos habitudes. Au fait, quand tu as fait tes recherches à Beaubourg, as-tu trouvé des récits qui parlaient de cela ?

– Je t’ai parlé d’Alexandra David Néel. Tu sais, cette franc-maçonne, chanteuse, exploratrice, bouddhiste et féministe ! Une sacrée bonne femme qui n’avait pas froid aux yeux. Elle a vu de ses yeux, prétendait-elle, un moine volant. Est-ce vrai ? Personne ne l’a confirmé, mais personne n’a, non plus, contredit cette affirmation.

– Et personne bien sûr n’est capable de l’expliquer ?

– Non plus.

– Alors, il ne me reste plus qu’à interroger Mathis lui-même, ce qui n’est évidemment pas facile. Mais peut-être, lui aura une explication à ce que nous avons vu. Au fait, nous avons bien vu le phénomène de lévitation. Mais nous avons également constaté que le corps de Mathis ne fabriquait pas d’ombre, ce qui est pour le moins un phénomène également étrange. À ma connaissance, il n’y a pas d’exemples de faits semblables.

– effectivement, tu as raison, dit Lauranne. C’est presque plus anormal encore. Je t’avoue que je me suis posé la question et que j’ai cherché sur Internet. Je n’ai rien trouvé, hormis un rapport dénommé L’homme et la folie qui parle de l’homme opaque et de l’homme transparent. Mais c’est avant tout un livre sur la psychiatrie, mais aussi sur la société, la politique, voire, parfois, de la psychologie. Bref, rien à voir avec l’absence d’ombre, même purement imaginaire.

– Cela ne nous avance pas, c’est certain. Quel mystère ! Depuis l’autre jour, je n’arrive plus à dormir. Je m’interroge sans cesse : est-ce une maladie, un don du ciel, un phénomène diabolique. Et aucune réponse, rien qui ne puisse me rassurer. Pourtant, Mathis reste le même, sans aucun changement. Ce qui pourrait prouver qu’il est habitué à ces phénomènes. Mais cela peut aussi signifier qu’il n’en a pas du tout conscience. Bref, je ne sais rien et cela est en train de me rendre folle !

– Ne t’en fait pas tant. Nous allons trouver. Il nous faut juste un peu de temps et je suis là pour t’aider, ma chère Noémie.

– Lauranne, je savais que je peux compter sur toi. Heureusement, sinon je serai déjà à enfermer !

– Bon, alors, il ne te reste plus qu’à interroger Mathis, car il va bien falloir en passer par là ! J’y pense, il est évident que cela reste entre nous. Nous ne devons en faire part à personne. Motus et bouche cousue.

– C’est promis. C’est d’ailleurs tellement incongru qu’on se moquerait de nous si nous en parlions.

 

Écrire un commentaire