Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2017

Mécanicité

 Ne serais-tu qu'un simple tuyau

ou même un robinet

qui subit la volonté d'un mécanicien

qui tourne au hasard

la clé de la vie ?

Mécanicité 3.jpg

29/05/2015

Le puits de Darvaza ou la porte de l'enfer

En plein désert de Karakoum (Turkménistan), près du village disparu de Darvaza, se trouve un cratère d’une centaine de mètres de diamètre et de plus de vingt de profondeur, baptisé la « porte de l’enfer ». A l’intérieur de ce puits un feu ardant brûle et l'incendie semble sans fin.

40bthe10

Le puits de Darvaza n’est pas une œuvre de la nature, mais le résultat d’une malencontreuse prospection minière soviétique qui a commencé dans les années 50.

En 1971, un forage provoque l’effondrement du toit d’une cavité souterraine, laissant apparaître un trou béant d’où s’échappent de grandes quantités de gaz. De façon à éliminer ces gaz  toxiques, les géologues décidèrent d’incendier le puits. Les soviétiques sous estimèrent grossièrement les dimensions de la cavité : Les gaz qui auraient dû se consumer en quelques semaines continuent  de brûler sans discontinuer depuis 1971 ! On ignore combien de temps continuera de brûler la «  porte de l’enfer ». Même si le puits de Darvaza se situe dans une région difficile d’accès, de nombreuses personnes se rendent sur place pour observer ce phénomène fascinant.