Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2023

Invectives

Il est revenu
Il a hurlé sans faiblir
Il s’est caché sous les frondaisons
Il s’est fait petit, invisible
on entendait que lui 
Impossible de fermer l’œil
Un orage dans le ciel pacifique
Même les fées ne savaient que faire
De ce tas d’invectives, il fallut appeler
Ses compagnons d’infortune
On vit arriver les cloportes
Les râleurs, les incivils
Qui débarquèrent d’un vieux car
Déjanté et poussiéreux
Ils descendirent avec peine
Crachant partout
Puis ils se rassemblèrent
Et l’un d’eux prit la parole :
« O. habitants de l’ombre
Que faites-vous de vos coutumes fraternelles
De votre obligeance chafouine
Laissez pleurer vos enfants
Laissez-les hurler leur désapprobation
Qu’ils hurlent à la mort vos propos
Et marquent leur désintérêt
Devant de tels atermoiements
Nous sommes le peuple de l’avenir
Ouvrez vos yeux et regardez le futur
Ouvrez vos mains à l’infortune
Fuyez devant l’ennemi
Courez vous réfugier sous les toits
Et contemplez la scène sans pleurs
Ni méfaits. Adieu…

Écrire un commentaire