Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2021

Vertige

Certains physiciens nous disent que l’univers est né du vide
C’est-à-dire de rien et même de moins que rien
L’absence et, soudain, un coup de feu d’artifice, l’étincelle du néant
Qui met le feu aux poudres qui n’existent pas
Le tout de l’univers créé, c’est sûr, de l’inexistence
Un noyau de cerise, craché par Dieu, rejeté dans la sécession
Oui, il était tellement chaud qu’il n’a pu le garder
Dans sa chaleur bienveillante et "conconnante"
Laissant filer ce qu’il avait de plus cher au loin
D’un mouvement d’humeur et de rejet
Ce ne fut qu’une impulsion instinctive
Immodérée, un trop plein d’énergie et de matière
Qui sortit d’un jet dans un vide magistral
Créant un tout dans le rien, d’un mouvement d’humeur
Ce magistral déferlement s’écarta du divin
Et se résolut à errer dans l’absence de la pensée de Dieu
Ce coup de pied du créateur créa le cosmos
Né d’un rhume et de l’humeur supérieure
D’un être indéfinissable, mais protecteur
Qui souffla sur la braise jusqu’à la flamme
Illuminant de rouge sa face chaleureuse
Le souffle de Dieu nous a donné la vie
Envers et contre tous les avatars possibles
Rencontre des contraires dans le vide

Le néant c’est le vertige de la pensée

Écrire un commentaire