Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2017

Maxime

L'homme reste encore attaché à l'esprit de possession, même dans le renoncement.

Il n'a pas le droit de savoir qu'en renonçant à tout il le possède, car s'il le sait, il s'attache encore à cette possession dans le renoncement et ne possède rien.

On ne possède vraiment que lorsqu'on croit ne rien posséder.

Écrire un commentaire