Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2017

L'homme sans ombre (1)

Voici un nouveau récit insolite. Un homme est devenu transparent. Il laisse passer les rayons du soleil et n'a plus d'ombre. Il ne marche plus sur terre, mais sur un coussin d'air. Il lévite. Qu'est-il ?

 

Noémie, la fiancée de Mathis, n’en croit pas ses yeux. Ils sont quatre dans le soleil couchant, et pourtant elle ne voit que trois ombres. Avant de dire quelque chose, elle vérifie son impression. Oui, il n’y a bien que trois ombres. A qui appartiennent-elles ? Celle-ci, allongée et filiforme est à Lauranne, la femme de Patrick. Elle se gratte la tête et son ombre l’imite. Celle-ci… Eh bien, mais c’est la mienne ! Je soulève mon bras et elle fait de même. La dernière est obligatoirement celle de Patrick. Il porte un chapeau aux larges bords qui, sur son ombre, prend les dimensions d’un parapluie. Et Mathis, il est bien là, à côté de moi. Mais où est passée son ombre ?

Noémie s’écarte de lui et prend du champ. Rien n’y fait. Son ombre n’est pas cachée derrière la sienne. Il n’en a pas. Pourquoi ? Elle n’a encore jamais vu cela. L’ombre est l’indispensable appareil qui vous accompagne toute la vie. Certes, elle n’est pas toujours visible. Mais là, en plein soleil, elle est obligatoirement présente. Eh bien, non. Bon, tout d’abord, ne l’alarmons pas immédiatement. Faisons comme si de rien n’était.

Noémie entame une conversation avec Lauranne pendant que les deux hommes devisent ensemble. De temps à autre, elle jette un coup d’œil vers le Nord-Est pour vérifier qu’elle ne s’est pas trompée. Non, il n’y a toujours que trois ombres alors qu’ils sont quatre. Lauranne voit bien qu’elle est distraite. Elle ne comprend pas pourquoi. Elle pense que Noémie est fatiguée, peut-être en raison du soleil qui tape assez fort à cette heure de la journée. Elle suit des yeux le regard de son amie et le voit concentré sur Mathis. Pourquoi le regarde-t-elle ainsi ? Sans y prendre garde, elle s’aperçoit soudain que celui-ci n’a pas les pieds au sol. Un léger jour se fait entre ses chaussures et la terre. Dieu du ciel, est-ce possible ? Elle s’essuie les yeux, les ouvre à nouveau : toujours cette légère couche d’air entre son corps et le sol. Pourtant Mathis ne semble nullement dérangé par cette position. Il bavarde avec son meilleur ami sans aucune gêne, ils plaisantent entre eux et, même, Patrick lui donne une grande bourrade qui ne le fait pas tomber pour autant. Lauranne ne sait que penser. D’ailleurs, elle ne pense pas ! Un fait aussi surprenant ne peut que vous dérouter. Imaginez-vous en lévitation pendant que vous parlez de choses et d’autres avec un ami. Vous ne le pouvez. Oui, c’est extraordinaire. Alors ?

Brusquement, Noémie se penche vers Lauranne et lui demande :

– Qui a-t-il ? Tu ne me réponds même plus quand je te parle ?

 – Je suis simplement distraite, lui rétorque Lauranne qui ne sait quoi lui répondre. Elle n’allait pas, sans y avoir réfléchi, lui dire quelles sont les raisons de sa distraction.

– Cela ne t’arrive jamais ? Ajoute-t-elle.

– Je ne sais pas, répondit Noémie.

– Oui, cela dépend des circonstances et je comprends qu’en ce moment tu t’interroges. Car toi aussi, tu me sembles distraite et pas dans notre conversation. Qu’y a-t-il qui te distrait également ?

Noémie n’ose pas non plus répondre franchement à la question de Lauranne. Elle non plus ne comprend pas ce qu’il se passe, mais étant de plus la fiancée de Mathis, elle se sent encore plus gênée. Elle n’arrive pas à y croire. Son fiancé, sans ombre et se défiant de la pesanteur ! Ce n’est tout simplement pas possible.

 

Écrire un commentaire