Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/08/2017

L 'homme sans ombre (10)

Elles trouvent un tronc d’arbre couché par terre et s’assoient dessus pour attendre.

Le silence revient, elles entendent les cris d’un choucas assez proche, puis plus rien.

– Que penses-tu de ce qu’a raconté Mathis ? demanda Lauranne à son amie.

– J’avoue avoir été un peu surprise qu’il ne m’ait jamais dit un mot sur cette période de sa vie. Elle est brève et je veux bien croire qu’il ait oublié tout cela lorsque nous nous sommes connus.

–Oui, c’est fort possible. Néanmoins, j’ai été surprise par sa première réaction. Il nous a bien dit que c’était une vieille histoire qui remontait à sa tendre enfance avant de se rétracter. J’avoue que je ne comprends pas. Il n’a peut-être pas fait attention à ce qu’il disait, puis s’est rattrapé.

– Je me suis fait la même réflexion. Mais je pense qu’il ne s’est pas trompé et qu’il s’est rattrapé pour ne pas en dire plus.

– Tu crois cela ?

– Oui. D’habitude Mathis est direct, franc et il sait ce qu’il raconte. Là, cela ne semblait pas véridique.

– Mais pourquoi ?

– As-tu vu ses mains quand il disait cela ?

– C’est vrai que tu as fait de la psychologie. Qu’avaient-elles ?

– Eh bien, il ne cessait de se les frotter parce qu’il n’osait pas appuyer ses paroles avec des gestes. Cela ne lui était pas possible parce que non naturel. Alors il préférait se triturer les doigts, cela lui semblait plus réaliste.

– Ah, voici la voiture de Patrick. Pas un mot de tout cela. Il faudra en reparler demain.